Trouver son chemin
Catalogue

Romans, Essais
Théâtre, Conseils...
Ecrire éditer choisir...
Le best-seller !

"Devenir écrivain..."
Numérique
et
papier

écrivains de Brive la Gaillarde





il existe des écrivains dit de Brive la Gaillarde et il existe un salon du livre où je n'irai sûrement jamais
Je ne suis pas un écrivain de l'école de Brive la Gaillarde. Je suis écrivain !
Et je ne participe pas à leur salon du cholestérol, leur festival du livre où l'écrivain doit payer (ou son éditeur ce qui revient au même car l'écrivain vend ainsi des livres sans toucher tout l'argent qui pourrait lui revenir)

Alors je ne suis pas invité...
l'Histoire jugera...
Une réponse de monsieur Michel DUMAS, Premier Adjoint, chargé des Affaires Culturelles à la mairie de Brive-la-Gaillarde, résume la situation. Son ancienneté démontre bien la profondeur des difficultés et permettra de mieux expliquer le virage 100% numérique presque indispensable aux indépendants.

Brive-la-Gaillarde, le 17 DEC 1997

Cher Monsieur,

C’est avec attention que nous avons pris connaissance de votre courrier contestant le montant des droits d’inscription à la Foire du Livre.

Je comprends qu’ils vous paraissent élevés eu égard à votre situation d’auteur-éditeur.

Il est vrai que ces frais ne posent pas de problème aux grandes maisons d’édition comme Grasset, Gallimard ou le Seuil, qui oeuvrent par ailleurs depuis plusieurs décennies à constituer un fonds de la pensée française.

Le montant des droits sera l’an prochain vraisemblablement identique. Ils sont fixés d’un commun accord avec nos partenaires : les librairies de la ville et l’association "Les amis du Livre".

De plus, toute manifestation d’envergure comme la Foire du Livre, engendre des coûts importants, et les droits d’inscription représentent une recette indispensable.

Je vous prie de recevoir, Cher Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

La Foire du Livre de Brive est considérée comme la deuxième du pays, derrière Paris. Elle est également connue pour son train emmenant en Corrèze les parisiens… J’en ai fait une chanson. Il est peu probable que même si je deviens la référence de l’édition numérique, ces gens m’invitent… Peut-être celles et ceux qui relanceront cette manifestation après son effondrement… On peut rêver ! Un jour, ces structures n’auront peut-être plus les moyens de telles parades honorifiques. Certes, n’espérons pas la faillite des familles Gallimard ou Lagardère… ce n’est pas la même chose ! Les salariés de ces maisons sentent peut-être déjà le vent d’un possible ouragan… duquel naturellement ont su se protéger les grands patrons en amassant de quoi permettre à leurs arrières-petits enfants de vivre confortablement.
A vous !

Votre avis sera peut-être utile

- le 07 mars 2013 à 16 : 36
par Betty : un grand merci pour nous faire partager cette réponse officielle de Brive-la-Gaillarde



contact

écrivain
sur le forum : pièce de théâtre pour enfants 7 à 9 ans
LIRE PROPOS du 20 octobre 2013 et les commentaires.